Agitation politique : Elisabeth Borne a démissionné de son poste de Première ministre. Le président Macron prend une décision capitale !

Elisabeth Borne, la Première ministre française, aurait souhaité présenter sa démission en réponse aux récentes élections législatives.

Élisabeth Borne, Première ministre de France, aurait voulu remettre sa démission de courtoisie au président à la suite des élections législatives.

Cependant, ce dernier l’aurait refusée et l’Élysée a donné sa justification de ce refus.

Emmanuel Macron aurait refusé la démission de sa Première ministre

En tant que première femme Première ministre de France depuis le 16 mai 2022, Élisabeth Borne a eu un impact significatif sur la politique française.

Avant sa nomination, elle a été à la tête de la compagnie ferroviaire nationale SNCF et ministre des Transports en France.

Elle a également été conseillère sur les transports, les infrastructures et la transformation numérique dans des entreprises françaises.

Le président Emmanuel Macron aurait refusé la démission d’Élisabeth Borne, l’ancienne patronne de la SNCF, ce mardi matin, après l’annulation du Conseil des ministres.

Selon un communiqué de l’Élysée, Emmanuel Macron aurait pris cette décision pour que « le gouvernement reste concentré sur ses priorités« 

De son côté, Élisabeth Borne va réunir les ministres à Matignon selon l’AFP.

Élisabeth Borne a annoncé qu’elle rencontrerait l’ensemble des ministres à Matignon pour faire le point sur ce qui se passe en France selon l’AFP. Le calendrier est incertain, car des ministres vont quitter le gouvernement d’ici les prochains jours.

L’entourage de la Première ministre

L’entourage d’Élisabeth Borne, la Première ministre, pense que « Il y a de nombreux défis auxquels nous devrons faire face à l’avenir, dont la réévaluation du point d’indice, la deuxième phase du système national d’admission en France, le bonus et le malus auto, des mesures sont en place pour les situations d’urgence dans les hôpitaux » donc le  « Le gouvernement doit travailler dur pour changer cela. ».

Pour le parti présidentiel

Le parti présidentiel a décidé de refuser afin que cela soit « purement tactique », comme l’a déclaré un responsable du parti à France Info.

Le plan : « ne pas renier son Premier ministre et gagner du temps ».

La ministre française Élisabeth Borne, souvent surnommée la « Dame de la SNCF », fait face à des appels à sa démission depuis sa prise de fonction en mai sur les réseaux sociaux.

Pourquoi Élisabeth Borne a annoncé sa démission ?

Il est vrai que la démission de la Première ministre fut un choc pour de nombreux Français.

En réalité, Élisabeth Borne a simplement voulu respecter une tradition qui remonte à la Troisième République.

En revanche, cette tradition n’est pas inscrite et ne figure pas dans la Constitution, ce qui peut expliquer le choc pour certains de nos concitoyens.

D’ailleurs, la réponse du Président Emmanuel Macron est exceptionnelle.

Habituellement, il accepte les démissions de courtoisie de ses collaborateurs, comme celle d’Édouard Philippe, en 2017.

Cette démarche consistait à relégitimer immédiatement la Première ministre, reconduite dans ses fonctions par le chef de l’État.