Tout savoir sur l’assurance complémentaire santé

L’assurance-maladie permet au signataire du contrat de bénéficier d’une couverture médicale pour diminuer les frais liés aux soins. Ceci dit, cette couverture n’est pas toujours suffisante puisque l’assurance ne prend pas en charge tout type de soins. Dans ce cas-là, le patient peut faire appel à une assurance complémentaire santé pour accompagner son assurance-maladie.

Voici donc tout ce qu’il faut savoir avant de bénéficier de ce type de contrats.

A quoi sert l’assurance complémentaire de santé ?

L’assurance complémentaire de santé est une assurance qui a pour fonction de prendre en charge le remboursement des soins en dehors de ceux pris en charge par l’assurance-maladie. Elle permet donc au signataire de booster sa couverture d’assurance et offre de nombreuses garanties.

Même si ces dernières diffèrent d’un contrat un autre, l’assurance complémentaire santé standard offre de manière générale des garanties médicales de base, comme :

  • Les consultations et les soins médicaux ;
  • Les médicaments sur ordonnance médicale ;
  • Les frais d’hospitalisation ;
  • Les soins et les prothèses dentaires ;
  • Les soins optiques et ophtalmologiques.

En parallèle à cela, le signataire peut bénéficier de garanties supplémentaires dans le cas où il opterait pour un contrat plus étendu. Dans ce cas-là, l’assurance complémentaire santé prendra en charge les dépassements d’honoraires qui ne sont pas couverts par l’assurance-maladie.

Le signataire peut également bénéficier d’une couverture sur les soins spécialisés peu ou pas du tout remboursés par l’assurance-maladie. Cela inclut de nombreux soins comme ceux dispensés par les médecines douces ainsi que l’orthodontie pour les plus de 16 ans. Les appareils de soins, tels les appareils auditifs, sont aussi pris en charge par les contrats les plus couvrants. Le servage, considéré comme un soin secondaire, peut également être couvert par votre assurance complémentaire santé.

Quel est le taux de remboursement d’une assurance complémentaire santé ?

Le taux de remboursement des assurances complémentaires est basé sur le taux fixé par la Sécurité Sociale. Aujourd’hui, les assurances complémentaires de santé appliquent une politique de reste à charge zéro et prennent en charge un taux de 100 %. Ceci dit, le 100 % santé ne s’applique qu’à quelques soins de base, comme :

  • Les soins optiques : montures, verres, lentilles,
  • Les soins dentaires : pose de prothèses ;
  • Les appareils auditifs.

Ainsi, le signataire ne va pas payer les frais de soins ni les frais supplémentaires.

Combien coûte une assurance complémentaire santé ?

Le coût de la souscription à une assurance complémentaire santé est variable. Il dépend de l’assureur choisi, du type de contrats et du profil du signataire. Etant donné que les besoins médicaux diffèrent d’un signataire à un autre, l’assureur prendra en compte :

  • L’âge et le sexe du signataire ;
  • La situation professionnelle du signataire ;
  • Le lieu de résidence ;
  • Le montant des revenus du signataire ;
  • Le niveau de prise en charge des postes sanitaires ;
  • Le droit inscrit sur le contrat.

Au cours de la cotisation, le signataire doit prendre en compte le payement des frais supplémentaires comme les frais de dossier exigés par certaines assurances.