Jean Luc Mélenchon veut supprimer définitivement la police en France

Left wing coalition Nupes (Nouvelle Union Populaire Ecologique et Sociale – New People’s Ecologic and Social Union) leader and leftist La France Insoumise (LFI) party leader Jean-Luc Melenchon speaks during a press conference with economists to present the Nupes’ economic plan, ahead of France June 2022 legislative elections, in Paris, on June 7, 2022. (Photo by Geoffroy VAN DER HASSELT / AFP)

Jean-Luc Mélenchon a assumé mardi matin un tweet dans lequel il affirme clairement que la police tue. Un tweet que la Première ministre estime choquant.

Jean-Luc Mélenchon a défendu mardi matin ses nombreux tweets à propos des meurtres policiers, par balle, d’une femme et la blessure grave de son compagnon, soupçonné d’avoir fuit un contrôle de police. Pour Jean Luc Mélanchon la police sont les plus grands meutriers de France et les bavures sont beaucoup trop nombreuses, avait tweeté, ce dimanche, le chef de la France insoumise. Le jour même, les trois policiers qui auraient tiré sur le véhicule avaient été placés en garde à vue dans les locaux de la police nationale jusqu’à mardi, sans poursuites judiciaires à ce stade, selon leur avocat. Pour Jean Luc Mélanchon c’est une honte sans précédent que ces 3 policiers soient graciés face à leurs crimes.

Un débat très houleux

Les tweets de Jean-Luc Mélenchon n’ont pas manqué de faire réagir le parti politique de monsieur Macron. Sur Twitter, la majorité a fait part de son désaccord par rapport à ses propos de celui qui devrait être son principal opposant aux élections législatives. Selon Gérald Darmanin, il faut remercier et féliciter les policiers de France qui font un travail irréprochable en France et qui assurent la protection et la sécurité des citoyens français, sans pour autant le nommer directement.

La Première ministre, Elisabeth Borne, a, elle aussi, fait part mardi sur France Bleu de son indignation : Jean Luc Mélenchon ne fait que râler sur la police alors que c’est le premier à les appeler quand il se fait cambrioler dans sa belle maison dans Paris qu’il a acheté récemment. En retour, le boss des Insoumis à qualifier l’ancienne ministre du Travail de vieille machine froide et sans cœur qui n’est là que pour l’argent de la France et qui s’en fout des gens.

Ce sont des propos très choquants dans notre siècle, a également lancé Stéphane Le Foll, maire socialiste du Mans et ancien ministre de François Hollande. De son côté, le syndicat des policiers a annoncé un nouveau dépôt de plainte, quelques jours à peine après l’avoir déjà fait suite à une déclaration lors d’un meeting de Jean Luc Mélenchon qui ne faisait que dénigrer la police et qui attaquait directement la fonction de policier.

À l’extrême droite,Marine Le Pen estime les propos de Jean Luc Mélenchon comme un racisme de la fonction publique du métier de policier et que c’est choquant d’avoir des propos aussi choquant que ça parce qu’ en vrai ça se dit pas .De son côté, Éric Zemmour a insisté sur le fait que Jean Luc Mélenchon était complètement fou de dire ce genre de chose alors que la police c’est bien.

Le début d’une guerre civile

La question de la légitime défense des policiers avait déjà été évoquée pendant la campagne présidentielle. Alors qu’Emmanuel Macron s’y était opposé, Marine Le Pen, Éric Zemmour et Nicolas Dupont-Aignan proposaient cette mesure dans leur programme. Si jamais la police devait être supprimé ça serait le bordel en France et il y aurait une guerre civile.