Canicule : de très nombreux internautes qui avaient trop chaud se sont fait piéger

Des acheteurs ont eu une mauvaise surprise en voulant s'offrir un produit pour supporter les grosses chaleurs

canicule

Avec les fortes chaleurs depuis plusieurs jours et une canicule qui devient de plus en plus difficile à supporter, de nombreux internautes ont dû subir une arnaque à connaître absolument.

L’été tout le monde rêve de passer des moments agréables mais de ne pas subir les fortes chaleurs surtout pour ceux qui ne sont pas en vacances et qui doivent travailler à l’intérieur.

Avec les températures qui montent, de nombreux consommateurs cherchent un moyen de refroidir leur logement mais une arnaque importante sévit sur internet et plusieurs acheteurs ont perdus de l’argent.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Météo Express (@meteoexpress)

Ne vous laissez pas abuser par ces publicités qui présentent ce produit miracle.

Pour supporter la chaleur la solution la plus efficace est d’avoir un climatisation installé dans son logement ou au bureau mais son installation nécessite un budget important et tout le monde ne peut pas s’offrir la pose d’une climatisation chez soi.

Les personnes qui ne veulent pas installer une climatisation peuvent acheter un climatiseur mobile pour rafraîchir une pièce et plusieurs modèles existent avec des options différentes.

Sur internet, une arnaque est de plus en plus visible

Plusieurs publicités fleurissent sur la toile avec des climatiseurs portables à moins de 20 € et promettent de refroidir des pièces avec un flux d’air frais mais il faut se méfier de ces offres alléchantes car le produit en question est un rafraichisseur personnel qui va humidifier l’air et non un véritable climatiseur. Il peut être utilisé à coté de soi pour rafraichir le visage mais ne sera pas assez puissant pour refroidir l’air d’une pièce complète. C’est le plus souvent un simple cube avec un ventilateur et un petit réservoir d’eau à remplir.

Des vendeurs profitent des fortes chaleurs pour vendre des produits qui fonctionnent mal.

Les images de ces systèmes de climatisation mobile donnent l’impression qu’ils peuvent rafraîchir une pièce comme un climatiseur mais une fois livrés, de nombreux clients ont eu la mauvaise surprise de découvrir que c’était un simple ventilateur de mauvaise qualité avec un réservoir d’eau.

Des pubs pullulent sur les réseaux sociaux pour inciter les internautes à acheter ce produit de mauvaise qualité.

Des appareils peuvent être alimentés par secteur ou par USB. Ils fonctionnent souvent à l’eau et possèdent plusieurs niveaux de refroidissement différents. Il est nécessaire de vérifier la notice avant d’acheter ce produit. La description détaillée permet déjà d’avoir une idée des fonctionnalités du produit.

Attention aux appareils qui font trop de bruit car ils peuvent être très gênant et il sera impossible de s’endormir à coté. Pour ceux qui travaillent et veulent rafraichir le bureau, la gêne causée par le bruit trop fort de ces petits appareils peut empêcher de travailler ou de communiquer avec ces collèges.

Par temps chaud, les climatiseurs se vendent très bien quelque soit les types de climatiseurs, on trouve aussi des mini climatiseurs pour pouvoir se rafraîchir mais il est indispensable de vérifier que le modèle que l’on souhaite acquérir tient vraiment ses promesses. Il est souhaitable d’acheter un ventilateur de bonne qualité ou d’investir dans un climatiseur mobile qui assez puissant pour rafraichir une pièce.

Vérifier les avis avant d’acheter

Avant d’acheter un produit sur internet, il est indispensable de lire les avis et de s’assurer qu’ils ne sont pas faux, de nombreux sites permettent de garantir que les avis sont vérifiés et il ne pas hésiter à regarder sur plusieurs sites marchants où le modèle est en vente pour comparer les prix et les commentaires.

Attention aux conditions générales de vente car de nombreux revendeurs de ces produits de mauvaise qualité ne remboursent pas l’acheteur mécontent ou alors il lui indique qu’il faire le retour au fournisseur qui est dans la majorité des cas situé en Chine, sauf que les frais de retours sont le plus souvent à la charge de l’acheteur qui se retrouve à devoir payer des frais postaux supérieurs au prix du produit lui même.